Une rencontre avec l’écrivain-journaliste, Valerio Varesi.

Par St Joseph de Tivoli, le 08 novembre 2019

Jeudi 10 Octobre 19, la librairie George à Talence a ouvert ses portes au public et en particulier à la classe de 4ème5.

Une fois tous réunis, la conférence commence.

Assisté par une animatrice ainsi que d’une traductrice, Valerio Varesi, écrivain et journaliste italien dévoile sa vision du monde et délivre les messages qu’il cherche à faire passer dans ses œuvres.

Il présente plus particulièrement ses deux derniers romans policiers, Les Ombres de Montelupo et Les Mains vides.

Après la présentation vient le temps des questions : Qu’est-ce que le métier d’écrivain ? Où trouve-t-il ses idées ? Comment créé-t-il ses personnages ?

« C’est le monde que je cherche à raconter. »

Valerio Varesi  explique que son travail de journaliste alimente son travail d’écrivain. Dans ses œuvres, il dénonce certains aspects de notre monde. Il accorde aussi beaucoup d’importance au paysage, « c’est comme un personnage, il faut le décrire comme un véritable personnage. »

Ses romans policiers sont inspirés de faits réels. Son personnage principal, l’inspecteur Soneri est posé, flegmatique, réfléchi, il parle peu, et fume le cigare. Valerio Varesi lui a donné sa sensibilité. Mais il a rencontré un commissaire qui l’a beaucoup inspiré pour son personnage. Cependant, Soneri est un personnage de création.

Valerio Varesi nous a donné les clefs pour mieux comprendre l’écriture d’un roman et par là même, pour surmonter l’angoisse de la page blanche.

Les élèves de 4ème5.