Une appli validée sur l’Apple Store : l’expérience réussie d’un élève de terminale au temps du confinement

Par St Joseph de Tivoli, le 15 juin 2020

Il a dix-sept ans . Il est en Terminale S à Tivoli où il a fait toute sa scolarité. Elève consciencieux et sans histoire, il a toujours eu envie de « faire des choses concrètes », ce qui lui a fait prendre certaines distances avec ses études. Il dit avoir toujours crée des micro-entreprises, mettant ses nombreuses idées au fur et à mesure sur de petits carnets. Ses parents ont toujours eu un regard confiant sur ses activités. Il dit que ce sont ses « meilleurs conseillers » et que « ça le rassure ».  L’école lui a apporté la « gniak », « une méthode de travail », « l’art d’enchaîner les tâches ». C’est ce qu’il reconnaît globalement à Tivoli : rendre efficace sa créativité. Il y a appris aussi l’altérité, le souci de communiquer, de faire valider ses projets et de demander des conseils. Il a appris aussi à positiver, à en prendre et en laisser, à ne pas se laisser parasiter par les « avis négatifs » (sauf si ça l’aidait à progresser). Il retient qu’on ne lui jamais dit que ce qu’il envisageait était impossible. C’est ainsi qu’il a profité de cette période de confinement pour  peaufiner une de ses applications nommée « Smooth it !» et avoir la joie, après qu’elle ait été validée, de la retrouver en ligne sur l’Apple Store.

Il dit que cette expérience lui a appris beaucoup de choses : de la conception et de la mise en forme à la mise sous licence commerciale, sans compter toute la partie administrative tatillonne pour laquelle son père l’a (bien) aidé. Une trentaine de personnes testent son appli et lui font des retours. Il ajuste au fur et à mesure. Il dit « c’est comme une petite ville qui se met en marche » et il souhaite qu’elle se développe comme un grand réseau. Déjà, il voit que ses amis avec lesquels il partage cette aventure prennent cela au sérieux et en font eux-mêmes l’expérience.

De quoi s’agit-il ?

L’idée lui est venue il y a quelques mois. Il a constaté comme beaucoup que quand quelque chose était posté ( photo, texte ou autre), on a tendance à « liker » ou pas et quand on le fait, on le fait sans nuance : on aime ou on s’abstient. Cela lui est apparu un peu court et il a imaginé qu’on pouvait aussi évaluer en notant de « zéro à 100 degrés ». Il travaille le concept avec un ami, programmation design etc… Il envoie cette innovation, comme il dit, à « la sillicon valley ». Sa proposition est refusée, il est retoqué au prétexte que la notation est « offensante » (ce qui est stipulé dans le règlement de plus de cinquante pages qui gère les appli). Eviter le négatif. Faire en sorte qu’il n’y ait que du positif. C’est à ce moment-là qu’il a décidé de « catégoriser » les posts. Les photos étaient ainsi triées selon 4 catégories : l’individu (life style), les amis, le sport, le rapport à la terre (écologie etc…) Les gens étant invités à s’inscrire dans ces quatre catégories définissant ainsi des profils particuliers, équilibrés, plus complets, assortis de pastilles de couleur. Ce qui permettait de matcher et de donner une meilleure image de soi. En gros, chacun était invité « à se dépasser », un portrait (type selfie) se trouvait compléter par des photos d’amis, une activité physique et une préoccupation particulière pour la planète. Il fallait jouer le jeu et quand on le faisait, on en tirait de « la satisfaction », on était en quelque sorte polyvalent. Se construisait ainsi un réseau où l’on se retrouvait par affinités, un lieu de rencontre. Transparent où la norme était la mesure.

Les brevets sont déposés, Apple assure cette première mise en ligne. Chacun accède volontairement à l’appli avec des codes. Si l’appli se développe il faudra songer à un hébergeur. Le rêve serait de compléter l’appli par la possibilité de chats. Une partie du projet est bien engagé. Lorsque l’appli sera (plus)opérationnelle, une communication plus large sera envisagée.

En tous cas, ce qui est réalisé aujourd’hui est un projet généreux et ludique pour intensifier des relations en favorisant en toute transparence un nouveau moyen de communication.

 

 

Pour visualiser l’application: https://smoothit.app

ou télécharger « Smooth it! » sur l’Apple store.