Actualités

image à la une

Nos élèves ont du talent (suite article NL juin 2019)

La Fête des talents est devenue un incontournable dans l’histoire de Tivoli, un marqueur spécifique de son Projet éducatif, une illustration concrète de la Pédagogie ignatienne qui l’inspire. Nous avons rencontré cette année deux élèves de terminale qui ont animé un atelier original et Mikaël, la cheville ouvrière qui coordonne avec patience et un grand […]

La Fête des talents est devenue un incontournable dans l’histoire de Tivoli, un marqueur spécifique de son Projet éducatif, une illustration concrète de la Pédagogie ignatienne qui l’inspire.

Nous avons rencontré cette année deux élèves de terminale qui ont animé un atelier original et Mikaël, la cheville ouvrière qui coordonne avec patience et un grand « talent » (lui aussi) cette demi-journée d’une richesse incomparable.

La Fête des talents a lieu tous les deux ans et permet à l’ensemble de la Communauté éducative d’exprimer tous ses talents, de faire partager ses passions à d’autres, de la maternelle aux adultes qui fréquentent l’établissement. C’est « un moment festif, sans classement et sans jugement, juste un moment heureux de partage ». Toutes les classes sont informées et les deux foyers coordonnent les prestations. Mickaël  et l' équipe du foyer du collège se chargent du timing, très pointu. Il n’y a pas de sélection mais juste des lieux et des temps à respecter. Chacun joue le jeu, des plus petits au plus grands. La prestation du BTS, maquillage et tours de poneys, est toujours appréciée comme la participation aussi des plus grands (aussi concernés).

Mais, cette année nous faisons le focus sur un atelier original « le CrossFit ».

Gabriel et Hugo, engagés à fond dans la Fête des talents nous en ont parlé avec passion.

Gabriel et Hugo sont passionnés par le CrossFit. Ils ont voulu faire vivre cette passion à leurs camarades tivoliens. La Fête des talents était l’occasion rêvée de présenter cette discipline. Tous deux ont découvert cette discipline de manière différente, l’un à la suite d’entraînements de rugby, l’autre parce qu’il avait besoin de perdre du poids. Ils ne souhaitaient pas devenir des piliers de salle de sport où chacun travaille pour soi. Ils cherchaient quelque chose d’intense, mais aussi de collectif et de bien encadré. Fondé sur l’entraînement des marines américains, le CrossFit permet d’enchaîner des exercices sur un rythme soutenu sans perdre de vue le contrôle cardio. Ils ont vite découvert que cette discipline les aidait à être mieux dans leur corps et dans leur tête, à mieux gérer le stress. De manière conviviale, surtout si l’encadrement et le coaching étaient encourageants : il s’agissait de faire à sa manière et à son rythme mais de façon volontaire et intensive. Hugo se souvient de pratiquants qui restaient après leurs exercices pour le regarder, non pour le juger mais pour l’accompagner et l’encourager. Il dit avoir tiré un grand bénéfice de ce type d’attitude et avoir voulu faire bénéficier d’autres de cette pratique et de la façon dont elle se vit et est encouragée. Dans un premier temps, Gabriel et Hugo étaient disposés à encadrer un atelier le mercredi après-midi à Tivoli. Cela n’a pas pu se faire pour des questions de disponibilité et d’assurance. Aussi, quand la Fête des talents s’est présentée, ils ont proposé aussitôt d’encadrer quelques exercices (le CrossFit s’organise souvent autour d’une cinquantaine d’exercices différents). Pendant la Fête des talents, il était proposé quelques exercices autour du « poids du corps » (barre et barres parallèles, pompes, abdos etc… avec des transitions cardio, type corde à sauter), autour de « la fonte » (soulever des poids) et autour de « squats » (descendre sur les talons avec le dos droit) … Dans un premier temps, les participants étaient invités à essayer, puis ensuite pendant un quart d’heure les mouvements s’enchaînaient pour ceux qui voulaient tenter l’endurance. Gabriel et Hugo avaient amené du matériel de chez eux et encadraient soigneusement les exercices, prodiguant les conseils qui convenaient, répondant aussi aux questions. La salle où ils pratiquaient était divisée en deux pour que le public puisse voir ce qui se passait. Parmi les anecdotes et les retours qu’ils ont eus, ils racontent qu’un groupe de collégiens garçons et filles s’étaient approchés, les garçons jetant des défis aux filles. Ils les ont alors mis en ligne garçons d’un côté et filles de l’autre et leur ont fait faire des « squats » ; les garçons ont dû se rendre à l’évidence, les filles s’en sortaient mieux qu’eux. Belle leçon de fair-play. Tous deux étaient heureux de cette expérience et en parlent avec beaucoup de bonheur et d’enthousiasme. Ils disent avoir réalisé leur objectif : montrer que même dans ce type de discipline, il est possible de donner le meilleur de soi-même (« c’était aussi la Fête des moyens… »), en invitant les participants à éviter tout jugement et à plutôt s’encourager les uns les autres, montrant aussi que tout était possible quand on faisait confiance (qu’on leur faisait confiance…). Ils sont sensibles aujourd’hui aux compliments qu’ils ont reçus pour leur générosité et leur sens de la responsabilité et de l’engagement. Sensibles aussi au regard que leur ont porté leurs professeurs d’éducation physique et leur directeur. Ils ont maintenant envie que l’établissement ouvre un club de Crossfit pour les promotions futures. Pour eux cela ferait partie d’une éducation globale à la santé. Les jeunes sont aujourd’hui très branchés sur cette pratique, volontaire et conviviale. Ils disent encore avoir le goût de la transmission et avoir été suivis par de nombreux amis qui les ont aidés à monter ce stand. « On était là pour partager, pas pour se faire admirer ».  Ils disent aussi qu’ils sont surs que ce qu’ils ont proposé (et la manière dont ils ont procédé) a à voir avec le Projet de l’établissement : ils ont décliné à leur manière le Projet ignatien, ils en sont convaincus. La reconnaissance, ils l’ont vécue dans le regard des plus jeunes ; deux jours après l’un d’eux a salué Hugo dans un couloir : « Bonjour, monsieur Crossfit… »

Qu’attendre de plus…

https://tivoli-33.org/la-fete-des-talents/
Lire la suite Replier
Plus d'actualités