Des délégués de l’école, motivés et envoyés en mission

Par St Joseph de Tivoli, le 04 juin 2019

Les 3 et 4 avril 2019 s’est tenue à Lyon la réunion des délégués élèves de CM1 et CM2 du réseau Ignace de Loyola Education. Ils étaient 80 venant des dix établissements primaires jésuites réunis à l’école du Sacré-Cœur pour vivre ce temps fort.

Paloma, Balthasar, Luc et Timothée, délégués de Tivoli, nous ont raconté cette expérience qui visiblement les a beaucoup marqués, avec enthousiasme et beaucoup de sérieux. Une certaine fierté aussi de porter les couleurs de leur école et une grande curiosité d’apprendre ce que vivaient leurs camarades des autres écoles. Ils n’ont rien raté et parlent autant de leur participation que de ce qu’ils ont appris des autres. Cette attitude de recherche d’un enrichissement réciproque nous a réjouis, venant de personnes aussi jeunes.


Ce rassemblement avait été présenté aux familles de Tivoli avant les élections des élèves délégués.

Paloma, Balthasar, Luc et Timothée sont heureux d’avoir été élus et d’avoir pu représenter leur école. Leurs mots se bousculent, tant ils ont envie d’en dire le plus possible. Ils sentent que leur témoignage est important.

Les délégués étaient logés dans les familles des primaires du Centre Saint-Marc, l’établissement jésuite de Lyon.

Lorsqu’ils sont arrivés, le premier travail a été d’apprendre à se connaître. Ainsi chaque école avait conçu un diaporama pour présenter un aspect particulier et exemplaire de leur établissement. Nous avons retenu que Marseille avait présenté « la questure », un lieu qui gère et prête des jeux de cours (ce qui a donné l’occasion de leur dire que tous les établissements autrefois avaient ce genre d’activité gérée par les élèves), Paris « Les Journées Missionnaires », Amiens « Des tee-shirts colorés » etc… et eux avaient présenté pour Tivoli le « Passeport Ignatien », qui est utilisé dans l’ensemble de l’établissement. Les élèves de Lyon, quant à eux, avaient organisé un immense jeu de piste dans l’établissement et ceux du Caousou de Toulouse avaient proposé un temps de « méditation » pour l’ensemble des délégués, temps d’intériorité en fait dans la tradition ignatienne. Et on n’oublie pas l’hymne jésuite repris en cœur par tout le monde, chaque équipe de délégués avait appris cet hymne dans son établissement.

Mais, leurs yeux pétillent quand ils parlent des échanges gourmands qu’ils ont aussi pratiqués ; la découverte des « bugnes », sortes de merveilles lyonnaises, fut un grand moment. Ils évoquent aussi des brioches au praliné et disent encore que leurs cannelés ont été appréciés.

Ils parlent aussi de leur découverte de Fourvière et de la descente par les traboules.

Une conférence d’un père jésuite les a marqués : c’était « comment être un bon jésuite », ils se reprennent vite en riant, « non, c’était comment être un bon délégué d’une école jésuite… ». Ils ont retenu qu’il fallait accorder le cerveau et le cœur et qu’il fallait avoir de « grandes oreilles et une petite bouche ». Que nos questions personnelles même si elles paraissent proches de celles d’un camarade ne sont pas forcément les mêmes… Ils énoncent tous ces principes comme une synthèse bien assimilée de ce moment de formation. Tout comme ce moment délicat où face à face deux délégués devaient deviner qui était cet autre qu’il avait en face…

Le premier soir, après le dîner au lycée, ils ont eu un temps de prière dans la grande chapelle de l’établissement avec les parents de l’école.

Bien sûr, ils parlent du temps de relecture qui leur a été proposé à la fin pour ressaisir ce qu’ils avaient vécu. Ils nous disent aujourd’hui : « on a beaucoup appris des autres », maintenant on sait ce qu’est « savoir se connaître ». Ils correspondent déjà avec des amis d’autres établissements. Ils demandent enfin à ce que ce type de rassemblement soit reconduit.

A Tivoli, après un temps d’échange entre eux, ils comptent rendre compte de leur expérience à tous les élèves délégués, puis en assemblée générale à l’ensemble de l’école.

De cet échange, nous retiendrons la maturité dont ils font preuve, la juste perception de ce que les organisateurs leur ont fait vivre, la conscience qu’ils ont participé à un moment fondateur pour leur vie d’écoliers et leur vie tout court. Visiblement, l’expérience et l’enseignement reçu les ont fait grandir.

En nous quittant, l’un d’eux lâche timide et plein de pudeur : « On a ressenti de la joie… ».

Que dire de plus ?

Voir aussi :

Rencontre des délégués de CM1et CM2 des Ecoles Jésuites à Lyon.