À bord de la Frégate Provence

Par St Joseph de Tivoli, le 27 novembre 2017

Visite de 50 tivoliens à bord de la Frégate Provence en escale à Bordeaux

A l’occasion de l’escale de la Frégate PROVENCE de la Marine Nationale, le samedi 25 novembre, 50 élèves de Première du lycée Tivoli de Bordeaux se sont présentés en fin d’après-midi sur les quais du port commercial de Bassens, à quelques encablures au Nord du pont d’Aquitaine. Emmenés par leur professeur d’Histoire-Géographie, officier de réserve opérationnelle, ils ont été accueillis par l’équipage pour une visite détaillée de ce bâtiment parmi les plus récents, et les plus modernes actuellement en service dans le monde.

Réalisée grâce au soutien actif du commandement de la Marine à Bordeaux, cette visite a constitué un moment fort de la vie de ces jeunes adultes, jusqu’ici bien peu familiers du monde militaire et de la mer, en ces terres d’aviation. En l’espace de 48h, les 25 premières places mises initialement à disposition du lycée Tivoli ont été prises d’assaut, incitant leur professeur à solliciter quelques opportunités supplémentaires au regard de l’intérêt particulièrement vif manifesté par les élèves. La Marine leur accordera à titre exceptionnel 25 places supplémentaires, pour le plus grand bonheur de tous.

Entrant dans le cadre du programme d’Education Morale et Civique de l’année de Première « Défendre : organisation et enjeux de la Défense nationale ; l’engagement dans des conflits armés, la sécurité internationale » cette visite avait également pour objet de renforcer le lien armée-nation, souvent bien ténu, au regard du manque de connaissances élémentaires du monde de la défense dont témoignent les élèves, y compris les plus motivés. A ce titre, assaillis de questions par les jeunes tivoliens (vie de l’équipage, missions, contraintes, armement, propulsion, recrutement, carrière, reconversion, …), les officiers et officiers mariniers chargés d’encadrer la visite ont répondu dans les moindres détails aux sollicitations, n’hésitant pas à s’appuyer sur leur expérience personnelle, tout en faisant vivre chaque pièce, chaque échelle, chaque coursive empruntée par des exemples et anecdotes enrichissantes. Malgré son sommeil de circonstance, appuyée sur les quais sablonneux des bords de Garonne, la Provence a semblé se réveiller et s’égayer au gré des récits et commentaires de son équipage, pour le plus grand bonheur de ses jeunes visiteurs captivés.

Tout au long de la visite, de nombreuses vocations, jusqu’ici timides, inavouées, imprécises se sont révélées. Pour les plus convaincus avant même l’embarquement, cette rencontre avec la frégate et son équipage n’aura fait que transformer l’essai, et définitivement ancrer la détermination de plusieurs d’entre eux à faire carrière au service de la France et des français. Pour tous, cette visite aura également été l’occasion de découvrir les opportunités offertes par la réserve militaire, présentée tout au long de la visite par leur professeur, lui-même engagé au sein des forces armées. Apprendre qu’une élève de Terminale Scientifique de Tivoli avait reçu le matin même sur le pont de la Provence le fanion de la Préparation Militaire Marine de Bordeaux au sein de laquelle elle suit actuellement une formation, aura décidé les plus timides de se rapprocher du Centre d’Information et de Recrutement des Armées (CIRFA) de la rue des Trois-Conils. Cette jeune élève, elle-même profondément marquée par la rencontre organisée par son professeur l’année précédente avec l’Amiral Olivier Lajous, avait suivi la même démarche, et réussit à ce jour brillamment sa formation, dans la perspective d’intégrer la Marine à l’issu de ses études secondaires. Deux autres élèves de la promotion précédente (Tivoli 2015) avaient suivi le même parcours, et préparent actuellement leur entrée au sein de la Marine et l’Armée de l’Air.

Alors que la nuit tombait sur la Gironde, les derniers élèves quittaient le bord sensiblement changés et marqués par les deux heures passées à bord. Idées, perspectives et réflexions s’entrechoquaient dans leurs esprits de ces jeunes adultes cherchant encore leur place dans le monde.

Sous un ciel scintillant, digne des plus belles et claires nuits froides d’hiver, tous ont quitté le bord des étoiles dans les yeux, et des rêves pleins la tête.